Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Nigel Farage, l'Armistice fut "la grande erreur" du XXe siècle

Publié le par JoSeseSeko

Photo: Reuters

Photo: Reuters

Et la polémique du jour au Royaume-Uni est attribuée à... Nigel Farage. Le leader du parti eurosceptique Ukip (United Kingdom independance party, extrême-droite), parti qui connait une montée en puissance avec les européennes et des législatives partielles, ne fait pas dans la dentelle.

Il a déclaré, en marge des commémorations du 11 novembre: "Je ne crois pas actuellement que le traité de Versailles soit l'erreur. Je crois que l'erreur réelle, l'anniversaire dont nous nous rappelons aujourd'hui, était l'armistice." Pour aller plus loin, c'est l'armistice du 11 novembre qui a généré Hitler et le nazisme selon Farage, et non le traité de Versailles.

"Je crois que nous devions continuer à avancer"

D'après le quotidien The Guardian, l'eurodéputé britannique est convaincu que l'armistice signé à Rethondes, près de Compiègne, était fait beaucoup trop tôt. Il aurait fallu continuer à avancer, continuer la guerre durant 6 semaines encore. Il croit donc qu'une capitulation aurait été possible au moment de Noël 1918, avec une libération totale de la France et de la Belgique, et donc une probabilité d'invasion de l'Ouest de l'Allemagne. Et ce, même si le prix serait lourd à payer: "Oui les six dernières semaines de la guerre nous coûtèrent 100.000 pertes humaines et je suis préparé pour accepter que six semaines supplémentaires de guerre pourraient nous avoir coûtés d'autres 100.000", déclare-t-il. Et ainsi, il y aurait eu une capitulation sans conditions de la part de Berlin, qui était aux prises avec un mouvement révolutionnaire d'envergure, les spartakistes, menés par Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg, et donc entre deux feux.

Il pense que les troupes alliées avaient encore suffisamment d'énergie pour aller au combat, notamment avec les renforts américains qui se montrèrent décisifs durant l'été 1918. Mais c'est loin d'être évident. Surtout pour l'armée française, fortement émoussée, le reste de la population, qui n'en peut plus de l'effort de guerre demandé, et les financiers capitalistes (qui ont causé la guerre) sont également fatigués, car ils se sont rendus compte que le franc germinal perdait de sa valeur et que si la guerre continuait, la monnaie devrait être encore plus fortement dévaluée après-guerre.

L'armistice a fait naître (politiquement) Hitler

En tout cas, le lien que fait Nigel Farage entre l'armistice et Hitler n'est pas inintéressant du tout. Au contraire. Adolf Hitler, qui fut mobilisé sur le front français, avant de dévoiler son antisémitisme, développait au sein du parti nazi une violente critique de l'armistice et du traité de Versailles qui suivit, pour une raison toute simple. L'Allemagne n'a pas été envahie par les Alliés en 1918. Donc, pour lui, comme pour beaucoup d'Allemands, cette défaite était illégitime, d'où le terme "diktat de Versailles", et en 1940, Hitler prit sa revanche en faisant signer l'armistice à la France, au même endroit que le 11 novembre 1918.

En tout cas, voici un sujet qui peut mener à débat.

Commenter cet article