Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et ça crie au loup!

Publié le par JoSeseSeko

Depuis lundi 16 février, la polémique bat son plein par rapport à Roland Dumas et de ce qu'il dit sur l'influence "juive" auprès du Premier ministre Manuel Valls.

On hurle au scandale! L'hystérie devient collective! Pourquoi un tel déferlement? En fait, lundi 16 février, dans l'émission de radio de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, Roland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères sous François Mitterrand, ancien président du Conseil Constitutionnel, a déclaré que Manuel Valls, Premier ministre, est "probablement" sous influence juive. Du coup, c'est un tollé, des associations telles le Conseil représentatif des juifs de France (CRIF) crie à l'antisémitisme, au complotisme.

Un fait pourtant réel

Dans la foulée, la presse se déchaîne contre l'ancien ministre socialiste, rappelant de manière racoleuse ses accointances avec des personnalités devenues infréquentables car antisémites ou antisionistes (frontière considérée comme poreuse), comme Alain Soral ou Dieudonné, même si cela de plusieurs années en arrière, comme si on ne changeait pas avec le temps, contrairement à la chanson de Léo Ferré: "avec le temps, avec le temps, va, tout s'en va."

Pourtant, Roland Dumas, dans ce qu'il dit à la radio, ne fait que rappeler un fait réel. Le Premier ministre, qui s'est marié avec une française de confession juive en 2010, a déclaré en juin 2011, sur Radio Judaïca: "Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël." Or, quelques années auparavant, alors député-maire d'Évry, Manuel Valls, avait un discours ouvertement pro-palestinien, dénonçant le blocus de Gaza, qui est encore présent de nos jours. Ce revirement à 180° a été remarqué dans la presse. Le journal Politis (voir lien ci-dessous), a fait un article en novembre 2012 sur la "conversion" de Valls à la cause israélienne. C'est dire si ce n'est pas nouveau!

Un contexte durci

Mais ce qui fait que les propos de Dumas, qui racontent une vérité connue de personnes bien informées, deviennent une polémique puérile, c'est que le contexte s'est durci. Les événements du côté de Charlie Hebdo et de l'épicerie casher, plus les attaques du côté de Copenhague, au Danemark, et la profanation de tombes de français juifs en Alsace, font exacerber les tensions. Et si on rappelle que des manifestations pro-palestiniennes ont été interdites en France l'été dernier, au moment de l'opération "Bordure protectrice" menée par l'armée israélienne sur la bande de Gaza, c'est risquer d'être vu comme un ennemi.

Bref, tout ça permet de masquer, une fois encore, la question sociale...

Commenter cet article