Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Django unchained, film de l'année 2013 et réflexions autour

Publié le par JoSeseSeko

Django unchained, film de l'année 2013 et réflexions autour

Vu que c'est la fin de l'année 2013, c'est souvent le moment de se souvenir d’événements qui se sont réalisés durant l'année. Pour ma part, c'est un film sorti en janvier 2013 en France, un chef-d'oeuvre de Quentin Tarantino: Django Unchained.

L'action se déroule peu d'années avant la Guerre de Sécession, dont se déroula il y a 150 ans, la bataille de Gettysburg. Django, esclave emmené vers le Texas, fut libéré par le docteur Schultz, qui l'aidera par la suite de retrouver sa femme, devenue esclave dans une plantation du Mississipi.

Ce film est génial car il montre plusieurs personnalités telles Django, le personnage principal, épris de revanche et de dignité, Stephen, l'archétype de l'Oncle Tom docile avec son maître blanc, mais inflexible avec son congénère noir, ou Candie, le planteur faussement cultivé et complètement bestial.

Mais il y a une scène sur laquelle je compte insister: c'est celle où le docteur Schultz exprime son indignation auprès de Candie du lynchage fait par le planteur sur un esclave appelé d'Artagnan en utilisant les chiens. Candie l'appela ainsi en référence au personnage d'Alexandre Dumas dans les Trois Mousquetaires, et par rapport au fait qu'il voulait se montrer francophile (n'oubliez pas que le Sud des USA à l'époque était fortement composé d'anciens colons français ayant fui Saint-Domingue quand l'île devint Haïti, 1ère république noire). Schultz lui répondit, pour mieux le rendre ridicule devant son ignorance, que Dumas est noir, ce qui est bien vrai!

En sortant de la salle, j'ai expliqué à une ex, qui était venue avec moi pour l'occasion, que Dumas était bien noir, car elle ignorait qu'il était un descendant d'une esclave de Saint-Domingue, et que son père, le général Thomas-Alexandre Dumas, fut le premier général de couleur de la République, en 1793, au moment même où elle était menacée par une coalition de toute l'Europe.

Bref, tout ceci pour dire que c'est des USA que des français commencent à regarder sur leur passé, notamment sur l'esclavage. Et pourtant, pour revenir sur le général Dumas, il y a des biographies écrites par l'historien Claude Ribbe qui sont intéressantes mais laissées de côté, tandis qu'une biographie du général Dumas écrite par l'historien Tom Reiss, récompensée du Prix Pulitzer en 2013, a droit à un meilleur traitement médiatique. À méditer!

Commenter cet article

Film streaming 08/05/2014 20:43

Ce n'est pas benvenuti al sud mais welcome in the south :D