Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Luiz Gustavo à l'OM: un signal important

Publié le par JoSeseSeko

Photo: Muriel Piras

Photo: Muriel Piras

En faisant arriver le milieu brésilien pour 8 millions d'euros, l'Olympique de Marseille donne l'impression d'être sur une politique sportive ambitieuse et dure dans les affaires, avec sa nouvelle direction, autour de Franck McCourt, de Jacques-Henri Eyraud, d'Andoni Zubizarreta et de Rudi Garcia. De quoi susciter un nouvel espoir pour les supporters.

Le marché des transferts semble s'emballer à Marseille. Après l'attaquant français Valère Germain, voici la deuxième recrue de l'Olympique de Marseille (OM) pour la saison 2017-2018, en la personne de Luiz Gustavo. Le milieu de terrain brésilien de 29 ans (bientôt 30 le 23 juillet prochain), quitte l'Allemagne et le club de Wolfsburg pour un transfert de 8 millions d'euros (plus 2 millions en bonus) pour un contrat de quatre ans sur la Canebière. Un coup réalisé en relative discrétion par Andoni Zubizaretta, directeur sportif du club.

Le choix de l'expérience

En ayant convaincu Luiz Gustavo de venir au club, l'OM version McCourt indique une politique tournée vers des joueurs expérimentés, de manière à ramener le club marseillais vers le sommet français, voire européen. Il faut dire que le CV de Luiz Gustavo parle pour lui. International brésilien (41 sélections), vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2013, il est auréolé d'un joli palmarès en club, notamment durant son passage au Bayern Munich (2011-2013), où il a été champion d'Allemagne et vainqueur de la Ligue des Champions, en 2013 également. Milieu défensif capable de dépanner en défense centrale, il est loué pour sa capacité à se comporter en sentinelle, à récupérer des ballons et à posséder une très bonne technique de balle. Néanmoins, certains observateurs et anciens coéquipiers notent un risque potentiel de prendre des cartons à tout bout de champ.

Le choix de Marseille est aussi un moyen pour Luiz Gustavo de se relancer dans la sélection brésilienne, où il n'a plus été sélectionné depuis mai 2016. Et comme l'OM va disputer la Ligue Europa cette saison, cela lui permet d'être visible auprès de Tite, le sélectionneur brésilien, et de ses adjoints. Et de par son expérience, il peut être un meneur d'hommes charismatique auprès de ses nouveaux équipiers, pour les rassurer mentalement et les pousser à se surpasser. Ainsi que pour prodiguer des conseils pour des minots du centre de formation qui voudront tenter leur chance dans l'équipe première.

Un effectif à compléter

Si la stratégie de l'expérience est privilégiée par la direction du club, reste encore à y mettre les moyens tant en transferts qu'en salaires. Dans son édition de ce mercredi 5 juillet, le quotidien l'Équipe rappelle que ce fut peu ou prou la même stratégie qu'appliqua Didier Deschamps au moment de son arrivée en tant qu'entraineur de l'OM, en 2009. Une stratégie payante puisque l'OM devint champion de France en 2010 et collectionna les victoires en coupe de la Ligue (2010, 2011, 2012). Mais ça a mis les comptes en difficulté, avec une masse salariale devenue importante. Reste à savoir si Eyraud saura tirer avantage, avec un stade Vélodrome qui s'est repeuplé sur la fin de la saison dernière et des supporters qui semblent donner du crédit au projet de McCourt.

Mais il faut continuer à débourser pour attirer des joueurs de qualité. Même si le fonds prévu pour ce mercato estival serait de 100 millions d'euros de la part de l'actionnaire états-unien, il ne permet pas non plus de faire de grosses folies et appelle à un recrutement raisonné et précis. D'où un ciblage sur quelques priorités émises par l'entraineur Garcia. Un gardien, deux défenseurs centraux, un attaquant. Soit quatre recrues supplémentaires. Pour le poste de gardien, un retour de Steve Mandanda à l'OM est raconté depuis plusieurs mois, mais le dossier traine à cause du club de Crystal Palace, qui veut que l'OM mette 5 millions d'euros sur la table des négociations. Au niveau de la défense, Adil Rami, que Garcia avait entraîné à Lille, est tout proche d'arriver à Marseille si le FC Séville accepterait une offre entre 4 et 6 millions d'euros. Quant à un compère au profil plus technique à ses côtés, des pistes comme Kurt Zouma (Chelsea), Stephan de Vrij (Lazio Rome) sont mises en avant mais c'est loin d'être concret de la part de la direction de l'OM. Enfin, le dossier de l'attaquant de pointe, aux côtés de Germain, reste épineux. Les noms de Carlos Bacca (Milan AC) et Stevan Jovetic (Inter Milan) sont les plus cités. Mais il faudrait débourser au moins 10 à 15 millions d'euros pour débaucher l'un des deux. À moins qu'Eyraud et Zubizarreta fassent sortir une surprise de leur chapeau.

Affaire à suivre...

Commenter cet article