Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Panem et circenses" ou "circulez, il n'y a rien à voir"

Publié le par JoSeseSeko

"Panem et circenses" ou "circulez, il n'y a rien à voir"
"Panem et circenses" ou "circulez, il n'y a rien à voir"

Dans le registre "tout va bien madame la Marquise" ou encore "couvrez ce sein que je ne saurai voir", je demande les travaux d'organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

En effet, ce pays, s'investissant à plein dans le foot, sans forcément avoir une culture footballistique poussée (contrairement à la Russie qui organisera la Coupe du Monde 2018, soit dit en passant), se lance dans les grands travaux des stades pour accueillir le plus grand événement sportif (après les Jeux Olympiques). Prenant soin de ne pas envoyer des travailleurs qataris le faire (s'il en existe), le pays fait appel aux travailleurs d'autres pays, musulmans si possible, mais pouvant venir de n'importe où.

Le problème est la question des conditions de travail. Et vu les derniers morts pour les travaux relatés ces derniers jours (des travailleurs népalais notamment, c'est dire que le Qatar va chercher loin!), il y a de quoi se dire que la dignité des travailleurs au Qatar n'est pas respectée, voire même que c'est de l'esclavage moderne qui se passe sous nos yeux, mais qu'on nous fera vite effacer! "Panem et circenses", cela va sans dire!

Or, ces morts sont une épine pour le Qatar, montrant ainsi un côté "obscur" auquel on n'a pas fait attention. Et du coup, certaines langues se délient! Exemple surprenant, Sepp Blatter, président -controversé- de la FIFA depuis 1999 laisse glisser ses regrets au début du mois de septembre en supposant que l'attribution de la Coupe du Monde 2022 était "une erreur", liée au lobbying du sommet de l'état qatari (comme d'autres auparavant tels Mandela pour l'Afrique du Sud en 2010 et Lula pour le Brésil en 2014). Mais bon, à moins d'une remise en cause générale, le Qatar fera sa Coupe du Monde en 2022, en hiver (les clubs européens ou latino-américains vont rire jaune), et au mépris des morts!

Morale de l'histoire: "circulez, il n'y a rien à voir!"

Commenter cet article