Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une tête de coupée mais l'hydre de Lerne repousse

Publié le par JoSeseSeko

photo prise par Ronnie Macdonal lors du match de Ligue des Champions Asenal-Olympique de Marseille

photo prise par Ronnie Macdonal lors du match de Ligue des Champions Asenal-Olympique de Marseille

Une tête de coupée mais l'hydre de Lerne repousse

Samedi 7 décembre, l'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Élie Baup, a été démis de ses fonctions par le président du club, Vincent Labrune, après une nouvelle défaite la veille au stade Vélodrome contre le Football club de Nantes (0-1). En attendant l'arrivée d'un nouveau coach, c'est le directeur sportif, José Anigo, qui assure l'intérim.

Ce n'est pas la première fois que ce dernier assure le rôle de coach de l'OM puisqu'il y a 10 ans (tout juste), il remplaça Alain Perrin, viré pour un enchaînement de mauvais résultats. En dépit du fait qu'il ait mené l'OM jusqu'à la finale de la coupe de l'UEFA, perdue contre Valence (0-2), Anigo n'avait guère rétabli la situation en championnat. Je crains que cet intérim ne fait que prolonger le chemin de croix qu'est entrain de suivre l'OM cette saison, avec une élimination en phase de poules de la Ligue des Champions (dont l'OM reste à jamais le premier club français a l'avoir gagnée, en 1993) qui est humiliante pour le club et surtout ses supporteurs; et l'ennemi juré, le Paris Saint-Germain, se pavane en LDC et en Ligue 1 de manière tellement ostentatoire que l'intérêt du championnat de France en perd un gros coup d'intérêt à suivre, vu que c'est par le capital que ça se gagne.

Pour revenir sur Marseille, ce limogeage ne règle rien et ne réglera rien pour deux raisons:

- L'hydre de Lerne (référence à la mythologie grecque, donc aux racines de Marseille) composée d'Anigo, de Labrune et surtout de Margarita Louis-Dreyfus, veuve de Robert Louis-Dreyfus, reste en place et tient les commandes du club. Or, c'est cette direction qui doit rendre des comptes aux supporteurs, au lieu d'utiliser Baup comme le bouc émissaire idéal.

- Cette même direction pourrira le club tant qu'elle restera sur place. Il y a une raison évidente qui la fait rester, ce sont les travaux du stade Vélodrome. En effet, depuis 2011, le Vèl, comme disent les olympiens est en travaux de modernisation et d'agrandissement. Si les délais sont respectés (et ça a l'air d'être le cas), on en verra la fin dans 6 à 7 mois. Un autre raison qui fait que la veuve Louis-Dreyfus et ses pantins restent est de nature plutôt politique. La direction va attendre les élections municipales de mars prochain, voir si Jean-Claude Gaudin, l'actuel maire UMP de Marseille, va rempiler sur le Vieux-port ou bien si le socialiste Patrick Menucci (principal concurrent) va s'y installer, et donc la direction doit soupeser d'ici mars, et après, entrer en négociation sur la location du Vélodrome, qui appartient à la ville de Marseille.

Bref, ce n'est pas demain la veille que l'espoir va revenir pour l'OM, hélas...

Commenter cet article