"PSG, fais-nous rire!" (Les Guignols)

Publié le par JoSeseSeko

Photo: Twitter

Photo: Twitter

Éliminé en 1/8e de finale de la Ligue des Champions après avoir pourtant gagné le match aller, le Paris Saint-Germain s'est fourvoyé dans une honte qui ne sera pas oubliée de sitôt. Notamment du côté des médias sportifs, qui se sentent cocus et font des critiques teintées d'hypocrisie.

"Inqualifiable" titre le quotidien sportif l'Équipe après l'élimination du Paris Saint-Germain en 1/8e de finale de la Ligue des Champions, sur le terrain du FC Barcelone, qui a humilié le club français (6-1). Une défaite d'autant plus honteuse que le PSG avait étrillé le Barça 4-0 à domicile, et devient "à jamais" le premier club ayant été éliminé après avoir gagné 4-0 lors du match aller. Un renversement unique dans l'histoire du foot européen (cf lien).

Nouveau cycle en perdition

Mais là où la comparaison fait encore plus mal, c'est que ce soit en 1/8e de finale, et non en 1/4 de finale, comme le club parisien avait pris l'habitude d'atteindre ces quatre dernières années, qui étaient celles du cycle avec l'attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic et avec Laurent Blanc comme entraîneur (à partir de 2013-2014). En tout cas, le nouveau cycle du PSG version Qatar, avec Unai Emery comme entraîneur auréolé de trois victoires d'affilée en Ligue Europa avec le FC Séville a du mal à aller vers le succès. En effet, le PSG est deuxième du championnat derrière l'AS Monaco alors qu'un an auparavant, il survolait la Ligue 1. Signe que la greffe n'a pas bien pris entre Emery et ses joueurs, majoritairement liés à l'ère Blanc. En tout cas, ce dernier doit savourer la situation tellement il lui a été reproché de ne pas avoir su faire passer un cap au club de la capitale française.

Le crédit que devait avoir Emery après la victoire au match aller a volé en éclats et si jamais, le PSG ne gagne aucun titre à la fin de la saison, il y a de fortes probabilités qu'il serve de fusible, et que plusieurs joueurs en profitent pour larguer les amarres, signe d'une gestion de la part des dirigeants du club bien en-deçà des moyens colossaux dont il dispose.

Médias hypocrites

La conséquence la plus visible de cette élimination est surtout au niveau des médias sportifs. Il est logique que plus un club français continue son parcours européen, plus la presse écrite, la presse web et l'audiovisuel en font les gros titres. Et touche française comprise, les éditorialistes sportifs hexagonaux se montrent dithyrambiques à l'égard du club en question. Il suffit de reprendre les articles de presse ou les émissions radio et télé après le match aller pour voir ou entendre les applaudissements réservés au PSG et à Emery. Depuis mercredi soir, sur la radio RMC par exemple, c'est une sulfateuse de critiques qui est sortie envers le club et surtout Emery, bouc-émissaire idéal dans cette affaire. Et pour cause! Il va y avoir un intérêt moindre à voir ou écouter les matchs, et donc un moindre intérêt à les couvrir. Mais bon, à chaque chose malheur est bon! Il y aura moins de frais en reportages à l'étranger pour ces rédactions. En tout cas, cette hypocrisie des éditorialistes n'est pas uniquement réservée au sport, qui est un secteur économique comme un autre, faut-il le rappeler, chers lecteurs. Enfin, l'argument des éditorialistes pleurant cette défaite de leur PSG chéri est que l'indice UEFA de la France en sera menacé. Cet argument est utilisé depuis que les qataris ont racheté le PSG, en juin 2011. Auparavant, notamment durant la domination de l'Olympique lyonnais dans les années 2000, ils s'en foutaient royalement de cette question de l'indice UEFA de la France. Si ces hypocrites ayant droit de cité dans les mass media avaient une certaine éthique journalistique, ils devraient être licenciés pour manque de professionnalisme!

Toujours est-il que l'Olympique de Marseille reste encore, à ce jour, l'unique vainqueur français de la Ligue des Champions. N'en déplaise aux supporters parisiens et aux mass media qui gardent un esprit anti-OM depuis 1993, en raison de l'affaire VA-OM.

P.S: Pour rire, la vidéo ci-dessous rappelle un sketch des Guignols de l'info datant de 1997, où le PSG se faisait étriller par la Juventus Turin sur le même score. De l'humour ne fera pas de mal!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article