Daniel Ricciardo chez Renault: le gros coup de l'année!

Publié le par JoSeseSeko

Photo: Flickr/Luigi Speranza

Photo: Flickr/Luigi Speranza

L'annonce du départ du pilote australien de l'écurie Red Bull et de son arrivée, dans la foulée, chez Renault pour 2019, sonne comme un signal de la volonté de la marque au losange de vouloir retrouver les sommets à l'horizon 2020, avec un pilote respecté dans le paddock pour sa bonne humeur et son immense talent sur la piste. Un élément qui pourrait booster les salariés des usines châssis et moteur d'Enstone et de Viry-Châtillon pour la fin de la saison 2018.

Les suiveurs de la Formule 1 ont eu droit à un double effet kiss cool, ce vendredi 3 août. Le premier est que le pilote australien Daniel Ricciardo quittera à la fin de la saison l'écurie Red Bull, où il y était depuis 2014 et où il y a remporté ses sept Grand prix dans sa carrière, dont deux cette année - Chine, Monaco -. Il faut dire que Ricciardo était en fin de contrat avec l'écurie autrichienne, motorisée par Renault; qu'il se sentait moins à l'aise dans l'écurie vu la préférence faite pour son coéquipier, le Néerlandais Max Verstappen et que par conséquent, il attirait l'ensemble du paddock, apprécié pour sa bonne humeur communicative, puis par son talent sur la piste, capable d'effectuer des remontées spectaculaires et des dépassements virils mais corrects, contrairement à Verstappen d'ailleurs! Mais surtout, deuxième effet kiss cool, c'est que la destination de Ricciardo pour l'année prochaine est Renault. L'écurie française a réussi à établir un contrat de deux ans avec le pilote australien, appréciant sans doute le coup porté à Red Bull vu que le partenariat entre l'écurie autrichienne et le constructeur français prendra également fin cette année et que Red Bull a régulièrement adressé des reproches envers Renault par rapport aux performances du moteur français ces dernières années. En tout cas, le tweet de l'écurie française annonçant l'arrivée de Ricciardo montre combien la joie est immense du côté du losange.

Un booster salvateur?

Jusqu'à présent, il y avait des rumeurs sur soit un maintien de l'Espagnol Carlos Sainz jr, prêté par Red Bull à Renault, dans l'écurie française, soit le recrutement du Français Esteban Ocon, aux côtés de l'Allemand Nico Hülkenberg pour 2019. L'annonce de l'arrivée de Ricciardo change la donne, avec du coup le pilote allemand qui devrait se comporter en lieutenant de Ricciardo, alors que depuis son arrivée chez Renault, en 2017, il était vu comme le leader de l'équipe. Du moins, c'est la hiérarchie qui pourrait se dessiner au sein du losange, vu qu'à cette occasion, Hülkenberg a été confirmé au sein de l'écurie française. Il est clair que pour Ricciardo, c'est un défi qu'il devra relever car Renault ne fait pas partie des écuries de pointe actuellement, mais aspire à le redevenir à l'horizon 2020, année où Renault devrait lutter pour les titres pilotes et constructeurs, selon le plan voulu par Carlos Ghosn, PDG du groupe Renault-Nissan, au moment du retour officiel de l'écurie française en F1, fin 2015. Dans le communiqué confirmant sa future arrivée chez Renault (cf lien), Ricciardo ne cache pas l'ampleur de la tâche qu'il reste à accomplir pour Renault pour atteindre son objectif, mais "impressionné par leur progression en seulement deux ans", il "espère être capable de les aider dans ce parcours".

Si cette aide sera directe à partir de 2019, elle pourrait être indirecte dès maintenant. En lutte pour la quatrième place au classement des constructeurs, les ingénieurs et mécaniciens de Renault y trouveraient un supplément de motivation pour solutionner leurs soucis tant au niveau du châssis que du moteur dans les dernières évolutions à apporter pour la fin de la saison, et ainsi contrer le retour progressif de l'écurie Haas motorisée par Ferrari et bénéficiant de la dernière évolution du moteur du cheval cabré qui se révèle efficace. Puis ce serait un excellent moyen d'impressionner encore plus Ricciardo auprès de sa future équipe.

Toujours est-il que Ricciardo est un des meilleurs pilotes du paddock en ce moment et que le coup réalisé par Renault est finement joué. Maintenant, reste à savoir si cet attelage brillera de mille feux ou restera bloqué sur la ligne de départ.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article