Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une tournée états-unienne triomphale pour Thomas Piketty

Publié le par JoSeseSeko

Photo: Reuters/Charles Platiau

Photo: Reuters/Charles Platiau

L'économiste français Thomas Piketty, professeur à l'École d'économie de Paris, mène depuis plusieurs semaines une tournée triomphale aux États-Unis, où la version anglaise de son pavé, Le Capital au XXIe siècle, est un best-seller. Un succès tel que beaucoup le comparent au Capital de Karl Marx, publié en 1867, comme grand oeuvre critique du mainstream économique.

Il faut dire que ce livre fait parler les données historiques, sur le long terme (un joli pied de nez aux court-termistes qui polluent la science économique), démontrant de manière implacable la concentration d'une grande partie des richesses sur un petit nombre. Ce qui n'est pas sans faire rappeler cette pensée de Voltaire: "une société bien organisée est celle où le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui, et le gouverne." Et ce, dans les grands pays industrialisés (États-Unis, France, Royaume-Uni, Allemagne, etc.). Par ailleurs, cette concentration inégalitaire des richesses a connu une accélération durant les 40 dernières années, à tel point que la part du Produit intérieur brut captée par les 1% les plus riches est semblable à ce qu'elle était il y a un siècle, juste avant la guerre de 14-18. Comme quoi, contrairement à ce qu'on fait croire, la lutte des classes n'est pas finie! Ce constat peut s'expliquer à travers une fiscalité délestée pour la classe dominante, ainsi que toute réforme ayant pour but d'augmenter le rendement du Capital, au détriment de la croissance.

Mais surtout, ce qui fait que Piketty bénéficie d'une large audience Outre-Atlantique, c'est que d'une part, le mouvement Occupy Wall Street s'est reconnu à travers ce travail de recherche de données (1 siècle et demi sur les données statistiques US, 3 siècles de données statistiques anglaises et françaises); et d'autre part, une promotion organisée par les économistes états-uniens, notamment les "Prix Nobel" Joe Stiglitz et Paul Krugman. Ce dernier a publié beaucoup d'articles sur son blog qu'il tient dans le New York Times, et même s'il n'est pas exempt de tous reproches selon certains, il déroule ainsi le tapis rouge pour Piketty.

À l'heure où la science économique souffre d'une ultra-domination de la pensée néo-classique dans son enseignement auprès des étudiants à l'université, le triomphe du Capital au XXIe siècle sonne comme une bouffée d'air frais, une possibilité de lecture alternative. Mais attention, il peut sentir aussi l'écran de fumée idéal pour justement empêcher un renforcement de l'enseignement de pensées plus subversives, comme le post-keynésianisme, l'écologie ou, bien sûr, le marxisme.

Commenter cet article