Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un recrutement intéressant à Marseille

Publié le par JoSeseSeko

Photo: Allan Chaussard

Photo: Allan Chaussard

Photo: Frédéric Rostain

Photo: Frédéric Rostain

Les arrivées de Patrice Evra et de Dimitri Payet ont donné un ordre d'idée des ambitions de la nouvelle direction de l'Olympique de Marseille, en phase de reconquête de ses supporters et des titres auquel il a perdu goût depuis 2012.

Les supporters marseillais, comme la plupart des observateurs du monde du football, sont d'accord sur un point. l'Olympique de Marseille (OM) s'est plutôt bien débrouillé durant le mercato d'hiver, terminé le 31 janvier. Ce "mercato d'opportunités" selon l'entraîneur Rudi Garcia, en place depuis octobre 2016, a vu le club phocéen se renforcer sur certains compartiments du jeu, notamment en défense, avec les arrivées de Grégory Sertic et surtout de Patrice Evra.

L'expérience d'abord

Le signal envoyé par la direction du club, notamment le directeur sportif Andoni Zubizarreta, le président Jacques-Henri Eyraud et l'actionnaire Frank McCourt, c'est la volonté d'avoir des joueurs d'expérience, avec un certain palmarès si possible. Notamment pour inculquer la haine de la défaite, la rage de vaincre auprès de plus jeunes joueurs et préparer les esprits à la saison 2017-2018, si jamais l'OM parvenait à finir dans les cinq premiers, pour se qualifier au moins en Ligue Europa, à la fin de cette saison 2016-2017. D'où l'arrivée d'Evra, qui a surpris certains, mais vu le palmarès, l'expérience et le caractère de l'arrière gauche - un poste qui manquait cruellement de spécialiste sur le début de l'année 2017 -, le club a su trouver la bonne pioche.

L'expérience peut aussi se décliner sous l'effet d'un retour au club. C'est le cas de Dimitri Payet. L'ancien joueur de West Ham retrouve l'OM, qui avait quitté le club pour 15 millions d'euros en juin 2015, revient pour 30 millions d'euros. Mais il retrouve également Rudi Garcia, qu'il a connu à Lille, de 2011 à 2013, où il avait laissé de bons souvenirs avant de briller de mille feux sous l'ère Bielsa à l'OM. En tout cas, l'OM met les moyens et se donne de l'espoir pour retrouver le sommet du championnat de France, avant d'attaquer l'Europe. Mais la jeunesse n'est pas oubliée avec l'arrivée de Morgan Sanson (22 ans), en provenance de Montpellier et promis à un bel avenir dans le club, où il retrouve Rémy Cabella, qu'il avait côtoyé à la Paillade durant la saison 2013-2014.

Préparer l'été

Néanmoins, une ombre se dresse au tableau. C'est celle de ne pas avoir recruter un avant-centre, afin qu'il soit une doublure à Bafétimbi Gomis. Même si l'attaquant prêté par le club gallois de Swansea fait un début de saison honorable (13 buts en 21 matchs joués), il n'est pas à l'abri d'une blessure et ce serait tout de même handicapant pour Garcia. Cela étant dit, l'entraîneur marseillais peut trouver une alternative d'ici la fin de la saison - jouer avec un "faux neuf" par exemple -. Même si le mercato d'hiver est fini, celui de l'été se prépare déjà. Selon l'Équipe, Zubizarreta prospecte sur deux profils de footballeur, à savoir un défenseur central et un attaquant. Bien sûr, cela dépendra du classement final et d'une éventuelle victoire de l'OM en Coupe de France (soyons fous!), mais vu le travail effectué durant le mercato d'hiver, les supporters se disent que le club est entre de bonnes mains et font confiance à la direction.

Dernier point, le centre de formation. Eyraud en fait un axe central dans sa gouvernance du club, avec pour indication une rencontre fin 2016 avec des dirigeants des clubs locaux, dans l'optique de développer des partenariats avec l'OM en matière de formation. Puis le président compte s'assurer la présence de deux minots, le milieu Maxime Lopez et le défenseur Boubacar Kamara, dans les prochaines années. Mais la négociation ne se fera pas au chantage entre la direction du club et les agents des deux joueurs. Si les deux parties trouvent un accord, c'est signe que l'OM retrouve de l'importance pour ses minots et ça peut en inciter d'autres, actuellement au centre de formation, à se débrouiller pour se faire une place dans l'équipe première.

Commenter cet article