L'OM joue sur les nerfs de ses supporters

Publié le par JoSeseSeko

L'OM joue sur les nerfs de ses supporters

La vente met du temps à se faire, malgré le coup de communication fait par un des repreneurs potentiels, avec l'annonce du retour de Marcelo Bielsa, puis le début de saison des joueurs marseillais suit la logique catastrophique de la saison dernière. Rien de tel pour exaspérer des supporters marseillais.

Le chemin de croix semble se prolonger à Marseille. Après deux journées de championnat, l'Olympique de Marseille (OM) pointe dans le "ventre mou" de la Ligue 1, à proximité de la zone de relégation. Une nouvelle saison galère se profile pour le club, dans sa configuration actuelle, minant le moral des supporters olympiens, déjà passablement mis à rude épreuve la saison dernière, rappelant les pires heures de l'ère Louis-Dreyfus, où l'OM joua le maintien jusqu'à la dernière journée.

Rumeur de vente démentie

Depuis l'officialisation de la vente de l'OM, par Margarita Louis-Dreyfus (MLD), en avril dernier, les rumeurs sur les repreneurs potentiels vont bon train. Deux pistes tiennent la corde: celle d'un consortium états-unien puis celle de Gérard Lopez. Cette dernière suscite une attention médiatique particulière car selon un article de France football paru lundi 22 août (cf lien n°1), elle aurait été validée par le clan de MLD et qu'une annonce devrait avoir lieu le 28 ou le 29 août. En tout cas, le dossier de l'homme d'affaires luxembourgeois donne de l'espoir car selon France football, ce repreneur potentiel viendrait avec six recrues plus l'entraîneur argentin Marcelo Bielsa. L'idée d'un retour d'El loco sur le banc du Vélodrome remobilise les supporters marseillais, qui appréciaient son style offensif et qui eurent amèrement regretté sa démission, en août 2015.

Mais dans la soirée du 22 août, la veuve Louis-Dreyfus a publié un communiqué démentant l'article de France football et considérant que ces informations sont "erronées et non vérifiées", car en cas vente, "les salariés et la Mairie seront les premiers informés" (cf lien n°2). Une douche froide pour des supporters qui exigent la fin de l'ère Dreyfus le plus vite, mais la veuve Louis-Dreyfus ne tient plus à vendre à prix cassé, alors qu'en avril dernier, elle déclarait ceci:

  • "Le prix n'est pas ma préoccupation première, par contre la capacité du nouvel actionnaire à construire une équipe qui gagne au plus haut niveau est essentielle"

MLD a intérêt à vite plier bagages tout de même car si l'OM perd son prochain match, contre Lorient, au Vélodrome et que la vente est avortée, elle sera prise à partie par les supporters!

Un effectif pathétique

Le deuxième élément qui fout la rage aux supporters olympiens est le comportement pathétique de l'effectif. La veille de la publication de l'info de France football, l'OM a été battu à Guingamp 2-1. Plus que le score, c'est l'attitude des joueurs qui met les supporters sur les nerfs. Bon, ils savaient bien que le niveau technique des joueurs actuels n'est pas flamboyant, mais ça pourrait être compensé par de la hargne. Or, beaucoup de supporters remarquent un manque criant de hargne de la part des joueurs, comme s'ils n'avaient pas envie de "mouiller le maillot". Notamment du côté de la défense, qui a été vite prise au dépourvu durant le match - 1er but encaissé après seulement 32 secondes de jeu! - et qui va filer bien des spasmes aux fans durant le reste de la saison.

Mais plus encore que le comportement des joueurs, c'est celui de l'entraîneur qui rend fada certains supporters. Franck Passi, qui a été l'adjoint de multiples entraîneurs de l'OM ces dernières années, dont celui de Marcelo Bielsa, semble être à côté de la plaque au niveau tactique. Aucun plan de jeu ne semble se dessiner, aucun esprit de rébellion ne souffle chez lui. Ayant été adjoint de Bielsa, il aurait pu retenir l'esprit de grinta que l'Argentin insuffla à ses joueurs et le plan de jeu tourné vers l'attaque. Pis, il déclare en conférence de presse d'après-match que "tout va bien". C'est surréaliste!

À croire que tout le club, de son actionnaire aux joueurs, pousse à des tentatives de suicide chaque weekend de championnat de France chez des supporters.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article