Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Inversion de la courbe du chômage? C'est pas pour demain!

Publié le par JoSeseSeko

Inversion de la courbe du chômage? C'est pas pour demain!

Mercredi 26 mars, les résultats sur le chômage sont tombés. Le ministère du Travail, indique dans son communiqué que le nombre d'inscrits à Pôle emploi a cru pour le mois de février (+31 500 en catégorie A, soit +0,9%), mais que cette hausse serait plus limitée si on regroupe deux autres catégories de chômeurs (+7 900 pour le total des catégories ABC, soit +0,2%).

Quoiqu'il en soit, il n'y a pas de quoi faire le fier du côté de Michel Sapin, ministre du Travail, de l'ensemble du gouvernement et du président François Hollande en général. Il s'agit quand même d'un établissement d'un triste record (qui se fait ressentir dans les urnes, sans doute). Ça devrait l'interpeller sur sa politique économique, que beaucoup voient comme celle que programmait le prédécesseur, Nicolas Sarkozy, mais ce dernier ne l'a pas appliqué -son côté conservateur immobiliste ayant pris le dessus-. Mais comme l'indique le ministère du Travail, le gouvernement va insister avec le pacte responsabilité, montrant son adhésion à la politique de l'offre à la Say ou à la Schmidt, qui est prépondérante dans les esprits "mainstream", ces derniers appelant à une baisse du coût du travail, alpha et oméga des malheurs de l'économie française selon eux.

Bref, ça va jouer le coup du matamore, en écho au "there is no alternative" de Margaret Thatcher (dont la pensée n'est pas morte, hélas!), quand bien même le dit pacte de responsabilité est une folie économique, si on a un autre cadre de lecture et que l'austérité (qui ne dit pas son nom) en France, commence à montrer des signes de faiblesse dans le pays phare de l'Union européenne qu'est l'Allemagne, montrant bien que ce n'est pas la dite austérité des années 2000 qui fait la puissance allemande d'aujourd'hui, mais le choc asymétrique positif pour elle qu'est l'euro. Mais dire ceci, c'est être considéré comme un fou voulant du mal à la France et au continent européen.

Commenter cet article