Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un fouilli dans les résultats du 1er tour des départementales

Publié le par JoSeseSeko

Photo: capture d'écran

Photo: capture d'écran

La droite et l'extrême-droite sont majoritaires, en matière de voix, au premier tour des élections départementales, tandis que la gauche (PS inclus) bondit en arrière.

Un élément est positif, pour l'ensemble des partis politiques, c'est que la participation a été plus importante que prévue pour le premier tour des élections départementales. Beaucoup pensaient que l'abstention serait majoritaire (une fois encore), de la part des électeurs, mais finalement, il y a eu moins de 50% d'abstention dimanche 22 mars. La droite est en ballottage favorable, avec 36,2% des voix. La gauche (sans le Front de gauche) obtient 30,7% des voix et si on rajoute le FG, cela donne 36,8%. Le Front national, à lui seul, c'est 25,2% des voix.

Communication politique illisible

Quand les premiers résultats sont tombés, à 20h, les mass media et les politiciens bien-pensants, tels le Premier ministre Manuel Valls ou l'ex-président Nicolas Sarkozy, disaient que le Front national n'est pas en tête. Dans un sens, ce n'est pas faux car c'est un tour de passe-passe rhétorique puisque qu'ils prennent les agrégats des blocs. Mais si on regarde de plus près, avec les résultats affinés par le ministère de l'Intérieur, on se doit d'admettre que de manière précise, ils racontent des bobards monstrueux puisque le FN est le parti qui attire le plus de votants à lui seul. L'Union pour un mouvement populaire et le Parti socialiste font plus seulement si on prend en compte les binômes issus d'alliances, sinon, en leur seul nom, c'est largement inférieur. Les chiffres sont têtus!

Du coup, cela confirme une montée en puissance du parti de la famille Le Pen, aidé en cela par une médiatisation qui fait qu'il faudrait parler de triade FN-UMP-PS, si on réfléchit bien. Et cela reste un semi-échec, tant pour Sarkozy, qui jurait qu'il serait un barrage contre le parti d'extrême-droite, en lui prenant certaines de ces idées, que pour Valls, qui se montrait vindicatif à tout bout de champ.

"Vote utile" ou "front républicain": bullshit!

Le FN est en position de ballottage, plus ou moins favorables, dans une grande partie des cantons et vu les résultats, notamment du côté du PS, certains militants, sympathisants socialistes ressortent la nécessité du "vote utile", quand il s'agit d'un duel ou triangulaire où se trouve le PS, ou du "front républicain", quand ce parti n'est plus dans la course. Et si on ose critiquer cette tactique, on est vite accusé de faire le jeu du FN. Ce qui est scandaleux et idiot! Parce que si on a de l'honnêteté intellectuelle, et qu'on a un cas de figure PS-FN ou UMP-FN (ce que je connais personnellement puisque dans le canton où je suis, celui d'Argenteuil-1 dans le Val-d'Oise, où l'absention a été massive, c'est un duel UMP-FN), on ne voterait pas "utile", ni "front républicain", car c'est bonnement bonnet blanc-blanc bonnet avec l'entreprise Le Pen.

Or, force est de constater, hélas, que les esprits changent d'avis comme de chemise, avec une myopie intellectuelle sidérante. En outre, ces slogans agités comme des chiffons "pour faire barrage au FN" (Valls), ont-ils été efficaces? À courte vue, plutôt oui car des frontistes ont eu du mal à être élus. Mais avec le temps, cet édifice tient moins la route car le vote FN au second tour est de plus en plus proche d'être majoritaire. Les élections législatives partielles depuis 2012 en témoignent, et ça explosera de manière fatale car nombre d'électeurs y voient un "marché de dupes", et au lieu de s'abstenir ou de voter blanc, ils voteront FN.

Mais dire ce genre de vérité, c'est s'exposer à des accusations de complaisance qui sont puériles au fond.

Faut-il le leur reprocher ou faut-il reprocher les non-engagements des partis dominants (PS-UMP), qui servent de justificatif pour l'état-major FN? Vaste question. En tout cas, comme dit le proverbe: "qui sème le vent récolte la tempête".

Commenter cet article

thalasrum 29/03/2015 14:46

La réalité du premier tour, c'est la victoire du binôme blanc-abstention ! http://thalasrum.over-blog.com/2015/03/departementales-2015-nette-victoire-de-l-abstention-blanc-ump-ps-fn-fdg-france-elections-premier-tour-politique.html

Fabien 23/03/2015 12:57

Sauf que donner le score du PS ou de l'UMP en ne tenant pas compte des binômes présentés en alliance est abusif et minimise artificiellement leurs scores.Les étiquettes UG ou UD sont données dès lors que le PS ou l'UMP respectivement reçoivent le soutien d'un autre parti. L'UMP s'est présenté dans la grande majorité des cantons en alliance avec l'UDI sous s'étiquette UD. Donc pour calculer le score réel de l'UMP, il faut a minima additionner UMP+UD, ce qui donne 26,45%, supérieur au FN.