Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OM: le grand bluff!

Publié le par JoSeseSeko

Photo: Meryll Vian

Photo: Meryll Vian

Photo: Yannick Parienti

Photo: Yannick Parienti

Le championnat de France de foot reprend dans une semaine et vu les derniers recrutements (Diarra, Diaby), l'Olympique de Marseille va attirer encore plus l'attention des curieux du ballon rond, avec une saison longue du côté de la cité phocéenne.

Le foot ses transforme-t-il en poker menteur? Si la réponse est oui, alors l'Olympique de Marseille (OM) pourrait en donner des explications. Le club marseillais, dont la 4ème place à la fin de la saison 2014-2015 a poussé des cadres vers la sortie, a lancé des paris sur la jeunesse mais aussi sur des joueurs qui cherchent à se relancer sous les ordres de l'argentin Marcelo Bielsa. Sachant que la plupart des recrues de l'été était listée par "El loco", notamment les plus jeunes (Karim Rekik, Javier Manquillo, Geoges-Kévin Nkoudou, Lucas Ocampos, Bouna Sarr), cela indique combien Vincent Labrune, président du club, entend suivre la volonté de Bielsa, afin d'éviter de se faire flinguer par ce dernier, comme en septembre 2014.

Diarra-Diaby, une paire intéressante mais fragile

Le coup d'audace que ne renierait pas le révolutionnaire Georges Danton fait par l'OM est le recrutement des milieux de terrain Lassana Diarra et Abou Diaby. Deux joueurs qui peuvent donner une ossature solide dans l'entrejeu olympien, avec Diarra le récupérateur, capable de se positionner en sentinelle devant la défense, et Diaby le perforateur, apportant sa dimension athlétique devant le but tout en accumulant les distances, tel Patrick Vieira, champion du monde 1998 et champion d'Europe en 2000 avec l'équipe de France, auquel Diaby est souvent comparé. Puis à un an de l'Euro 2016 en France, c'est une occasion en or pour les deux joueurs, qui se connaissent bien, de porter le maillot bleu en attirant au plus près l'attention de Didier Deschamps, le sélectionneur national, ancien entraîneur de l'OM (2009-2012).

Mais est-ce que le physique sera au rendez-vous? Diarra et Diaby n'ont pas joué un match officiel depuis un an (sinon plus)! La reprise pourrait être longue, surtout pour Diaby, dont la liste des blessures est incroyable et dont la préparation sera d'abord individualisée avant de rejoindre le groupe. Pour Diarra, qui a commencé à s'entraîner avec le groupe fin juillet, il pourrait revendiquer une place de titulaire à partir de fin août-début septembre. Si tout se passe bien, ils pourraient être associés en septembre-octobre. Pour être franc avec vous, chers lecteurs, autant je crois que Diarra apportera beaucoup à l'OM, de par ses capacités techniques, son expérience et son palmarès, autant je suis dubitatif sur Diaby car des "si" s'imposent sur son cas. Dans le cas où les "si" seraient sont balayés par un retour en grâce de l'international français (16 sélections), alors cette paire fera mal à nombre d'équipes de Ligue 1. Et dans ce cas, il faudra en accorder le mérite au président Labrune d'y avoir pensé et d'avoir convaincu Bielsa de cette idée. Et j'avoue que moi, qui suis très critique envers lui depuis plusieurs mois, ça m'irriterait mais la puissance du fait sera là. On verra ça en mai prochain.

(Quasi-)doublement des postes

L'une des faiblesses de l'OM de la saison passée, source de la fin de saison en queue de poisson du club, c'était l'étroitesse de l'effectif, surtout en défense centrale avec un seul défenseur de métier, Nicolas Nkoulou, qui était en plus blessé suite à la Coupe d'Afrique des nations jouée avec le Cameroun, obligeant Bielsa à donner de l'importance à Jérémy Morel dans l'axe - alors qu'il venait à peine d'y être installé par "El loco" -, en l'associant soit à un milieu comme Alaixis Romao ou un jeune défenseur issu du centre de formation - Baptiste Aloé ou Stéphane Sparagna -. Cette fois-ci, la saison commencera avec des postes doublés en défense: un axe Rekik-Nkoulou plus des jeunes ayant pris de la bouteille (Aloé, Sparagna, Gaël Andonian), le côté droit avec l'espagnol Manquillo qui peut assurer au cas où Brice Dja Djédjé serait blessé ou suspendu et en vue de la longue saison qui s'annonce, avec les matchs de la Ligue Europa. Au milieu, c'est doublé avec Diarra, Diaby, Romao et Mario Lemina, à moins que l'un des deux derniers joueurs cités parte; pareil pour devant.

L'OM version 2015-2016, malgré les départs de cadres importants, semble s'être élargi. Mais il reste des détails car les négociations autour du latéral gauche argentin Milton Casco (Newell's Old Boys), pisté pour doubler le poste avec Benjamin Mendy, ainsi que le devoir de trouver une doublure au belge Michy Batshuayi, à la pointe de l'attaque olympienne. Pour l'instant, le chilien Eduardo Vargas (Naples), vainqueur de la Copa América cette année avec sa sélection, semble tenir la corde, d'autant que l'OM le veut en échange du défenseur brésilien Matheus Doria, que les napolitains seraient intéressés d'avoir. Néanmoins, ça n'a pas l'air d'avancer sur ce dossier. Et il faudra bien une doublure à Batshuayi, quoiqu'il advienne!

Commenter cet article