Braquage à 50 milliards!

Publié le par JoSeseSeko

Photo: Eric Piermon/AFP

Photo: Eric Piermon/AFP

Il était attendu. Il ne s'est pas dégonflé. Il confirme ce qui va se passer. Le 23 avril, Michel Sapin, ministre des Finances, a présenté le programme de stabilité annoncé auparavant par le Premier ministre Manuel Valls, à savoir, 50 milliards d'euros d'économies.

C'est un prolongement du pacte de responsabilité, cette erreur de logique économique voulue par le président François Hollande, pour faire plaisir au Medef, aux grandes firmes. Prolongement d'une erreur car le Haut conseil des finances craint que le cette austérité, qui sera très importante sur l'année 2015, ne tue la croissance, compte tenu d'un contexte macroéconomique fragile. Propos guère rassurants pour un gouvernement dit socialiste appliquant une politique libérale-conservatrice, afin de respecter l'objectif de 3% de déficit public promis envers la Commission européenne dès 2015.

Mais est-ce que d'ici le vote consultatif du 29 avril, le gouvernement va revoir son programme, notamment au sujet des petites retraites? Un geste n'est pas impossible sur ce point, mais c'est pour mieux faire avaler la couleuvre aux députés socialistes, dont certains d'entre eux voulaient voir un programme alternatif, voire même une réduction du montant (50 à 35 milliards). En tout cas, tout le monde y passe, notamment la Sécu, avec 21 milliards de prestations sociales appelées à disparaître en 3 ans!

Toujours est-il que le PS est entrain de préparer sa nouvelle branlée électorale aux élections européennes du 25 mai, après celle des municipales.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article