Le Front de Gauche fait front... sauf à Paris. SOS cohérence j'écoute?!

Publié le par JoSeseSeko

Le Front de Gauche fait front... sauf à Paris. SOS cohérence j'écoute?!

On ne peut pas dire que tout le monde marche d'un même pas au sein du Front de Gauche dans la perspective des municipales de mars prochain!

En effet, le week-end dernier, les communistes parisiens ont préféré se jeter dans une alliance avec le Parti Socialiste, de l'actuel maire Bertrand Delanoë, de la première adjointe et candidate à l'Hotel de Ville Anne Hidalgo, et actuellement le parti majoritaire au gouvernement de la République; plutôt que de rejoindre une liste Front de Gauche, menée par Danielle Simonnet, membre du Parti de Gauche, autre composante de la coalition de partis de gauche radicale.

Cet événement cristallise les tensions et les divergences palpables entre les leaders du Front de Gauche. D'un côté, Pierre Laurent, secrétaire général du Parti Communiste considère que le contexte local de Paris vaut le coup de suivre une alliance avec le PS, en voulant déconnecter du contexte national puis assurer des places de conseillers municipaux, et donc les finances du parti. De l'autre, Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, qui considère qu'il faut mener une liste autonome partout, y compris à Paris, pour montrer le visage d'une gauche radicale bien différente du PS, voulant rester en accord avec la critique commune du Front de Gauche envers la gestion "droitière" des socialistes au pouvoir, car selon lui, le contexte national va prédominer.

Les conséquences sont multiples: cela renforce le PS, aspirant ainsi des voix susceptibles de gonfler celles du Front de Gauche, le Front National en sort renforcé car le vote des militants communistes parisiens va illustrer son argumentaire comme quoi le FdG est le vassal de l'UMPS, donc néolibéral (faire des raccourcis simplistes et idiots pour mieux capter des électeurs et les aliéner, marque de fabrique du FN) et enfin, c'est mettre le FdG dans une voie suicidaire, et c'est en plus la composante la plus importante en matière de militants et d'élus qui le fait! Les électeurs verront bien les contradictions!

A croire que l'élan positif de 2012 s'est transformé en soufflet dégonflé!

Bravo Mr Pierre Laurent!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article