Le télégraphe, une communication révolutionnaire!

Publié le par JoSeseSeko

Le télégraphe, une communication révolutionnaire!

Aujourd'hui, les communications sont quasi instantanées dans le monde entier, avec Internet, ou la téléphonie par exemple. Mais le grand point de départ dans l'innovation des communications et leur place dans l'Histoire, on doit à un français, Claude Chappe, il y a 220 ans de cela. Ce qui semble préhistorique pour les plus jeunes (et les plus ignares) d'entre nous.

Innovation en pleine Révolution

En 1794, donc en plein processus révolutionnaire, avec notamment l'instauration de la Terreur par la Convention nationale, qui fait passer des milliers de têtes sous la guillotine, la recherche ne s'est pas arrêtée. Claude Chappe, un ingénieur intéressé par la physique, travailla depuis le début de la Révolution française sur un moyen de communication par le sémaphore.

Après des mois de recherches, il créa, grâce au sémaphore, le télégraphe. Entre 1792 et 1794, lui et ses frères, notamment Ignace Chappe, mirent au point la première ligne télégraphique entre Paris et Lille, avec des postes distants de 15 à 25 kilomètres. Ce qui est un joli pied de nez à cette sinistre phrase prononcée par le Tribunal révolutionnaire à l'encontre du chimiste Antoine Lavoisier, payant son passé de Fermier général: "La République n'a pas besoin de savants!"

Bénéfices militaires et politiques

Bien sûr, comme toute innovation dans la communication, les premiers grands bénéficiaires sont les militaires et les politiques. J'ai évoqué ci-haut que la première ligne de télégraphes se faisait entre Paris et Lille. Une nécessité en raison du contexte, avec la 1ère Coalition (Grande-Bretagne, Espagne, Autriche [Saint Empire Romain Germanique], Prusse, Provinces-Unies, Piémont-Sardaigne, etc.) contre la France républicaine. D'ailleurs, l'histoire rapporte qu'au 1er septembre 1794 (15 Fructidor an II), les armées de la République vainquirent les Autrichiens à Condé-sur-l'Escaut, ville frontalière avec la Belgique, à plus de 200 kilomètres de Paris, et que moins d'une heure après la fin de la bataille, la Convention, siégeant à la capitale, fut mise au courant de ce résultat. Par la suite, la Convention lança un décret et des ordres auprès des armées, qui furent retranscrits dans les mêmes délais qu'à l'aller.

Fort de cette expérience, le télégraphe de Chappe fut étendu sur l'ensemble de la République et même au-delà, suite aux campagnes du 1er Empire, Napoléon Bonaparte saisissant l'opportunité que représente le télégraphe pour communiquer à distance, dans un laps de temps relativement court pour l'époque.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article